Envoyer [A A]

L'ambassadeur de Chine à nouveau plus optimiste pour les relations économiques sino-américaines

French.china.org.cn | Mis à jour le 10. 10. 2021 | Mots clés : Qin Gang


Qin Gang, l'ambassadeur de Chine aux états-Unis, a déclaré que la responsable du commerce du gouvernement américain a fait des commentaires positifs sur le ? recouplage ? des économies des deux pays, et qu'ils peuvent désormais discuter de la manière de le faire et finalement de rétablir les relations commerciales actuellement tendues.


Dans un discours très attendu la semaine dernière, la représentante américaine au commerce Katherine Tai a avancé une nouvelle phrase pour définir l'avenir des relations commerciales sino-américaines, ? la coexistence durable ?, et a appelé à un ? recouplage ? des deux économies, marquant un net changement par rapport aux appels au ? découplage ? que les faucons américains préconisent depuis des années.


Sa prise de parole a suivi le dévoilement de la politique commerciale chinoise initiale de l'administration du président Joe Biden avec une réunion virtuelle avec le principal négociateur commercial chinois Liu He le 9 octobre, lors de laquelle ils ont discuté de la mise en ?uvre de l'accord économique et commercial sino-américain, ainsi que des autres préoccupations économiques majeures des deux parties.


? J'ai noté que l'ambassadrice Tai a mentionné que les états-Unis cherchaient maintenant à se "recoupler" avec la Chine, ce qui a une certaine positivité ?, a déclaré le 8 octobre l'ambassadeur, ajoutant que ? Les deux parties peuvent s'asseoir pour discuter et trier les zones de" découplage "et comment les "recoupler" ?.


Lorsqu'il s'agit de relations économiques et commerciales bilatérales, faire pression, inciter à la confrontation ou imposer des restrictions et des répressions ? sans motif ? ne fonctionne tout simplement pas, a noté le diplomate dans une interview avec Phoenix TV.


? Certaines personnes appellent au "découplage" d’avec la Chine. Si une entreprise américaine choisit de le faire, elle choisit de se dissocier de la deuxième économie mondiale, de l'énorme marché de consommation de 1,4 milliard de personnes et du classement Fortune 500 ?, a-t-il souligné.


La Chine est pour sa part disposée à poursuivre la communication et la consultation avec les états-Unis, à gérer correctement les différends et à créer conjointement les conditions pour élargir le c?té positif des relations sur la base du respect mutuel et d'une coopération gagnant-gagnant, a poursuivi l'émissaire. Il s'agit de garantir que les relations sino-américaines, y compris les relations économiques et commerciales, puissent reprendre le chemin d'un développement sain et stable, a noté M. Qin.


Il a ajouté que cela signifie également mettre en ?uvre l'important accord conclu par le président chinois Xi Jinping et Biden lors de leur appel téléphonique le mois dernier.


Invité à commenter l'approche de Mme Tai sur la question des droits de douane, M. Qin a déclaré que les frictions commerciales des deux pays au cours des dernières années ont une fois de plus prouvé que la Chine et les états-Unis ont tous deux à gagner de la coopération et tout à perdre d’une confrontation.


Mme Tai a indiqué que les droits imposés sur des milliards de dollars de marchandises chinoises par l'administration précédente devaient rester en place et pourraient même être renforcés par des cycles supplémentaires, mais qu'un ? processus d'exclusion tarifaire ciblé ? sera rétabli pour les entreprises durement touchées par la guerre commerciale.


? Il n'y a pas de gagnant dans une guerre commerciale ou une guerre tarifaire. Je pense que davantage d'Américains doivent le comprendre maintenant ?, a déclaré l’ambassadeur, ajoutant qu’? en tant que deux grandes économies, la Chine et les états-Unis sont l'un des partenaires commerciaux les plus importants l'un pour l'autre. Il est tout à fait normal que nous ayons une concurrence économique et des frictions commerciales. La clé est de savoir comment les gérer ?.


Selon M. Qin, les deux parties doivent rechercher des solutions mutuellement acceptables par le biais de la communication et de la consultation, sur la base des principes de respect mutuel et de bénéfice mutuel. Il a aussi noté que, ces dernières années, il est devenu de plus en plus difficile pour les entreprises chinoises d'investir et d'entrer en bourse aux états-Unis. à l'heure actuelle, plus de 900 entités chinoises ont ainsi été inscrites sur diverses listes de restrictions par Washington.


Il a dit estimer que les entreprises chinoises sont confrontées à un traitement injuste. En particulier, les états-Unis utilisent de plus en plus la ? sécurité nationale ? comme prétexte pour réprimer les entreprises chinoises et restreindre les échanges et la coopération économiques et commerciaux bilatéraux. ? Si l’on permet à cela de continuer, cela aura des conséquences plus graves ?, a averti M. Qin.


Lorsqu'on lui a demandé de commenter l'affirmation des états-Unis selon laquelle la Chine n'a pas pleinement mis en ?uvre l'accord commercial de phase 1, l’ambassadeur a répondu que la Chine a toujours tenu ses promesses dans les relations d'état à état.


Notamment, malgré les graves difficultés provoquées par le COVID-19 au cours de l'année écoulée, la Chine a mis en ?uvre l'accord de manière ? sincère ? et ? constante ?, notamment en prenant des mesures ? tangibles ? et en progressant de la protection des droits de propriété intellectuelle à l'expansion des importations agricoles en provenance du états-Unis, à l'ouverture du secteur financier.


? En revanche, les états-Unis ont mis en place de multiples obstacles et restrictions sur les entreprises chinoises, ainsi que sur nos échanges économiques et commerciaux et notre coopération en matière d'investissement ?, a souligné le diplomate, ajoutant que ? toutes les préoccupations des deux parties peuvent être mises sur la table pour discussion, mais la partie américaine doit adopter une attitude pragmatique et sincère ?.


Parallèlement, la Central Intelligence Agency américaine a annoncé le 7 octobre avoir créé un nouveau groupe, le China Mission Center, qui se concentrera uniquement sur un pays qu'elle considère comme ? la menace géopolitique la plus importante du 21e siècle ?.


Selon M. Qin, si Joe Biden a noté lors du récent appel téléphonique présidentiel que les deux parties doivent éviter les erreurs de communication, les erreurs de calcul et les conflits involontaires, considérer la Chine comme ? la menace géopolitique la plus importante du 21e siècle ? est l'erreur de calcul la plus grave.


? Le président Biden a également déclaré dans ses remarques à l'Assemblée générale (des Nations Unies) que les états-Unis ne cherchaient pas une nouvelle guerre froide. Mais le manuel de la guerre froide, travesti à partir des films de 007, ne devrait-il pas être laissé aux superproductions hollywoodiennes ? ?, a-t-il poursuivi. ? Aux états-Unis, certaines personnes plongées dans l'illusion qu'elles sont James Bond en personne, ne peuvent tout simplement pas résister à l'envie de jouer leur propre pièce ?, a déclaré M. Qin.


? Ne sont-ils pas épuisés par ces actions aussi insensées et nuisibles ? Pourquoi ne pas se donner le temps d’une pause ? ?, a-t-il conclu.



Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:french.china.org.cn

百度