Norvège : cinq morts et deux blessés dans une attaque à l'arc (police)

Par : Laura |  Mots clés : Norvège-attaques
French.china.org.cn | Mis à jour le 14-10-2021
咪乐|直播|帅男同志网站chinese视频 区块链尚处于起步阶段,对于普通用户来说号召力尚且不够,在小米、华为、OPPO、vivo新机频发的节点,联想推出千元机是出于什么考量?联想集团高级副总裁乔健表示,这是联想手机双品牌战略的表现之一,千元机只是联想手机发布的一个节点,之后会有其它价位段的联想手机发布。

Au moins cinq personnes ont été tuées et deux autres blessées lors d'une série d'attaques perpétrées mercredi soir par un homme armé d'un arc à Kongsberg, ville située à quelque 82 km au sud-ouest d'Oslo, la capitale norvégienne, a déclaré la police.

Les deux blessés étaient un policier en civil, et tous les deux ont été hospitalisés, a confirmé mercredi soir ?yvind Aas, commissaire de la police du district Sud-Est, à la société publique de radiodiffusion norvégienne NRK.

C'est aux environs de 18h13 heure locale que les forces de l'ordre ont re?u plusieurs messages indiquant qu'un homme était en train de se déplacer avec un arc et des flèches en prenant des gens pour cible, a déclaré M. Aas lors d'une conférence de presse tenue plus t?t.

Il a ajouté que l'assaillant présumé a été arrêté à 18h40 heure locale sur les lieux. Une confrontation entre la police et le suspect s'est produite et il a tenté de prendre la fuite avant d'être arrêté.

"Compte tenu des informations à notre disposition à l'heure actuelle, c'est un homme qui s'est livré à ces actions tout seul. Il est naturel de penser s'il s'agit d'un acte de terrorisme, mais il est encore trop t?t pour tirer une conclusion", a précisé M. Aas.

Pour l'instant, la police n'a pas encore pu déterminer si l'incident constituait une attaque terroriste. Elle maintient une présence dans la zone, qui a été bouclée.

"Les lieux de crime ont été sécurisés, et ils sont en train d'être perquisitionnés à la recherche d'éventuelles victimes, tandis que la police scientifique fait son travail. Nous sommes en train d'interroger les témoins (...) pour comprendre aussi clairement que possible ce qu'il s'est passé ici ce soir", a affirmé M. Aas.

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source: Agence de presse Xinhua

百度